01 85 731 777Communication locale
Menu

Assurance vie : que faire de son fonds en euros ?

Publié le 15/11/2019, dans News

 

Quels sont les avantages d’un fonds en euros ?

Ce support sécurisé est accessible dans la très grande majorité des contrats d’assurance vie commercialisés par les établissements financiers. Son atout principal : le capital placé est totalement garanti, il est donc impossible de perdre de l’argent avec ce type de fonds. En outre, il est possible d’y souscrire avec quelques centaines d’euros seulement mais aussi de bénéficier de la fiscalité attractive de l’assurance vie.

 

Quel rendement moyen peut-on espérer obtenir ?

Environ 75 % de la collecte des épargnants est aujourd’hui placée sur le fonds en euros. Pourtant, avec l’effondrement des taux d’intérêt à long terme, son rendement moyen n’a cessé de diminuer depuis cinq ans. En 2013, il atteignait, par exemple, 2,8 % pour tomber, en 2018, à 1,83 %. Ce dernier devrait encore chuter de façon drastique cette année dans le contexte actuel de taux négatifs. Selon certains professionnels, il pourrait baisser de l’ordre de 0,4 à 1 %. Certains fonds en euros pourraient donc rapporter moins de 0,75 %, soit moins que le Livret A.

 

Quels sont les principaux frais appliqués ?

Les frais d’entrée, appliqués sur chaque versement s’élèvent généralement entre 1 et 2,5 %. Mais ils sont nuls pour de nombreux contrats vendus en ligne. Toutefois, cette tarification attractive devrait très bientôt bien prendre fin. Ces assureurs, qui faisaient exception, envisagent en effet à leur tour de facturer des frais d’entrée sur leurs fonds en euros, notamment pour les nouveaux versements.

A cela s’ajoutent des frais de gestion correspondant à la rémunération de l’assureur. Ils atteignent, en moyenne, entre 0,5 et 1% pour les fonds en euros. Tous ces frais ne sont pas à prendre à légère puisqu’ils viennent grignoter la performance de votre épargne.

 

Faut-il encore investir dans un fonds en euros ?

Face à un rendement qui s’effondre d’année en année, de nombreux épargnants se posent aujourd’hui la question. Leur inquiétude est d’autant plus légitime que plusieurs assureurs envisagent aussi de limiter l’accès à ce fonds garanti en imposant, par exemple, d’investir une partie de ses versements sur des fonds multisupports, donc beaucoup plus risqués.

Il ne faut pas pour autant bannir le fonds en euros. Si placer ses avoirs sur des supports risqués est certes le seul moyen d’espérer obtenir du rendement à long terme, conserver une partie de son épargne sur ce fonds garanti apparaît néanmoins indispensable pour sécuriser ses avoirs. Il faudra cependant se montrer très vigilant quant aux dispositions du contrat, en vérifiant notamment quels sont les frais d’entrée appliqués et quelles sont les conditions imposées pour réaliser des versements sur le fonds en euros.

 

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.