Avis clients (545) Artemis Courtage 4.8/5
01 85 731 777Communication locale
Menu

Faut-il ouvrir un PEL ?

Publié le 8/06/2015, dans Guides du Crédit Immobilier

 

Depuis le 1er février dernier, sa rémunération est passée de 2,5 à 2%. Néanmoins, ce placement garanti reste encore intéressant pour les épargnants.

Au cours du mois de janvier dernier, le gouvernement a décidé d’abaisser le taux de rendement du PEL à 2%. Mais ce produit a encore de l’intérêt puisqu’il représente toujours l’un des placements sans risque les plus rémunérateurs pour les épargnants.

Une rémunération garantie pendant toute la durée du plan

Le PEL cumule deux avantages : une rémunération plutôt attractive et une fiscalité douce. Les intérêts sont, en effet, exonérés d’impôt sur le revenu jusqu’à leur douzième année de détention et ne supportent que les prélèvements sociaux de 15,5%. Et contrairement au Livret A dont la rémunération peut varier plusieurs fois an, celle du PEL est garantie pendant toute la durée du produit. Ainsi, le PEL rapporte 1,69% net, ce qui reste largement mieux que le Livret A défiscalisé qui rémunère l’épargne à 1% pour la même sécurité.

Des règles de fonctionnement strictes

En contrepartie, les règles de fonctionnement du PEL sont relativement contraignantes. Il faut déposer au minimum 225 euros sur le plan et s’engager à verser au moins 540 euros par an. À défaut, le PEL sera clôturé par la banque. Ces versements peuvent être mensuels (45 euros), trimestriels (135 euros) ou encore semestriels (270 euros) et doivent être réalisés pendant quatre ans, durée minimum du placement. Si vous souhaitez le conserver, il faudra le proroger chaque année par un avenant pendant une durée maximale de six ans. Le plafond de versements du PEL s’élève à 61 200 euros (hors intérêts capitalisés). Un seul produit peut être ouvert par personne, sans frais d’ouverture, mais rien ne vous empêche d’en souscrire un au nom de votre enfant même mineur.

Un taux d’emprunt plus avantageux

La rémunération du PEL peut être dopée par la prime d’Etat de 1% brut (0,84% net) versée à condition de souscrire un prêt d’épargne logement d’au moins 5 000 euros destiné à acheter ou rénover sa résidence principale (extension, réparation ou surélévation). Cette prime est plafonnée à 1 000 euros, mais elle peut atteindre 1525 euros pour l’acquisition d’un logement neuf qui réponde aux normes Bâtiments Basse Consommation (BBC) en vigueur ou d’un logement ancien justifiant d’un classement élevé dans son diagnostic de performances énergétiques.

En outre, le PEL permet de profiter d’un emprunt à un taux déterminé à l’avance. Depuis le 1er février, il est fixé à 3,2% sur une durée de 2 à 15 ans et pour un montant maximum de 92 000 euros, soit un niveau peu attractif comparé aux taux d’emprunt actuels qui tournent autour de 2% sur 20 ans. Ce qui peut devenir intéressant si les taux d’intérêt remontent dans les prochaines années.

Un placement peu liquide

L’épargne versée sur le PEL est bloquée pendant toute la durée du plan. Il est donc impossible de faire un retrait partiel au risque de le clôturer et des pénalités sont appliquées si vous souhaitez récupérer votre capital avant quatre ans. Si vous fermez votre PEL avant son 2e anniversaire, le taux de rémunération est alors celui du compte épargne logement (CEL), fixé à 0,75% brut actuellement. Un retrait entre le 2e et le 3e anniversaire du plan permet de conserver la rémunération mais entraîne la perte des droits à prêt et de la prime d’Etat. Enfin, un retrait entre le 3e et le 4e anniversaire du plan réduit la prime d’Etat et les droits à prêts de moitié.

Autre avantage : les droits à prêt du PEL peuvent se cumuler au sein d’une même famille qui souhaite acheter un logement (sans dépasser le plafond réglementaire de 92 000 euros). Enfin, vous avez la possibilité de céder vos droits à l’un des membres de votre famille, jusqu’au troisième degré.

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.