MA DEMANDE DE PRET Icon arrow

RETOUR AUX ACTUALITÉS

DÉCEMBRE 2020 - POINT DE VUE DE LUDOVIC HUZIEUX, CO-FONDATEUR D'ARTÉMIS COURTAGE

maison clé

Mi-décembre 2020, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) se réunira pour faire le point sur le crédit immobilier et examiner les risques éventuels affectant le secteur financier, alors que la pandémie de Covid-19 se poursuit. Dans ce contexte, l'un des scénarios envisageables est que l'autorité maintienne toujours ses recommandations mais qu'elle autorise toutefois certains assouplissements pour permettre aux établissements bancaires de financer certains projets, cas par cas, en fonction du profil de l'emprunteur.

Rappelons que, depuis le mois de décembre 2019, le HSCF recommande aux banques de veiller à ce que le taux d'endettement des emprunteurs n'excède pas 33% et de ne plus distribuer de crédit d'une durée supérieure à 25 ans. Une certaine souplesse est toutefois déjà tolérée puisque les banques peuvent s’écarter de ces critères stricts pour consacrer 15% de leur production de crédits à des dossiers de primo-accédants achetant leur résidence principale.

Ces préconisations, confirmées par le HCSF en juin puis en septembre derniers, ont entraîné un refus de financement pour de nombreux emprunteurs pourtant éligibles à l'emprunt, les banques se concentrant en priorité sur le taux d'endettement et non sur le reste à vivre. Leur impact et celui de la crise sanitaire affectent la production de crédit au second semestre 2020.

Chez Artémis courtage, nous espérons vivement que le HSCF assouplisse ses recommandations pour favoriser une vraie reprise de l’activité immobilière, sachant que les agences ont enfin pu réouvrir leurs portes depuis le 28 novembre dernier et que les visites de  biens sont à nouveau autorisées.