Avis clients (545) Artemis Courtage 4.8/5
01 85 731 777Communication locale
Menu

Quelles sont les aides pour agrandir une maison

Publié le 26/02/2019, dans Guides du Crédit Immobilier

 

Guide : quelles sont les aides pour agrandir une maison


 

Après un crédit immobilier réussi, vous avez besoin de transformer ou de rénover votre nouvelle maison. Les envies sont nombreuses : rénover la toiture, avoir une meilleure isolation, changer les fenêtres et portes, changer de type de chauffage, installer un chauffe-eau solaire, aménager des combles. Toutes ces dépenses constituent un budget important pour le ménage. L’État a mis en place un panel d’aides et mesures pour vous aider dans l’amélioration de votre habitat. Découvrons comment vous allez pouvoir faire face à tous ces travaux pour votre maison en toute quiétude.

Ce guide vous présente les aides pour agrandir une maison
1/ Qui peut vous aider
2/ ANAH
3/ PTZ
4/ Crédit d’impôts
5/ CEE
6/ Collectivités locales
7/ Artisans RGE

 

les aides pour agrandir une maison

1/ Des organismes pour vous accompagner

Vous vous sentez un peu désemparé face aux différents devis que l’on vous fournit pour améliorer votre logement. Vous n’avez pas le budget. Quelles sont donc les aides pour agrandir une maison ? Vous ne savez pas qui solliciter pour diminuer ces dépenses et constituer les dossiers adéquats. Des organismes officiels et des professionnels sont à votre disposition pour vous aider à concrétiser vos envies.

Tous ces prestataires et professionnels du secteur pourront vous aiguiller par rapport à votre projet et vous suggérer les aides adéquates pour réduire votre facture de rénovation. Vous pourrez récupérer la liste des organismes, des prêts, des aides et ils vous aideront à les obtenir. En fonction de l’aide sollicitée, vous pourriez faire prendre en charge jusqu’à la moitié de vos factures.

2/ Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH)

Pour étudier au mieux votre dossier dans le cadre d’une amélioration de maison, tournez-vous dans un premier temps vers l’ANAH, l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat. L’organisme se propose de subventionner une partie des travaux de rénovation énergétique. Que vous soyez propriétaire et occupiez votre logement ou bailleur et que vous louiez votre logement, l’ANAH pourra vous aider dans la rénovation thermique de votre habitat. Ces aides pourront porter sur la rénovation de l’isolation ou du système de chauffage, l’aménagement des combles ou des caves, la création de dépendances.

L’étude du dossier portera, entre autres, sur des critères de revenus, cette aide étant soumise à condition de ressources. De plus, pour être pris en charge, vos travaux devront nécessairement être d’un montant supérieur à 1 500 € et être réalisés par des professionnels RGE (voir le point numéro 7 : les artisans RGE).

Tableau récapitulatif des aides de l’ANAH :

> Propriétaire occupant aux revenus modestes :

  • ANAH prend à sa charge 35% du montant des travaux HT avec un plafond de 7000 €. 1600€ à 2000 € de prime Habiter Mieux. Pour en bénéficier, le logement doit avoir plus de 15 ans, vous ne devez pas avoir bénéficié d’un PTZ depuis 5 ans et devez remplir les conditions de ressources.

> Propriétaire occupant aux revenus très modestes :

  • ANAH prend à sa charge 50% du montant des travaux HT avec un plafond de 10000 €. 1600€ à 2000 € de prime Habiter Mieux. Pour en bénéficier, le logement doit avoir plus de 15 ans, vous ne devez pas avoir bénéficié d’un PTZ depuis 5 ans et devez remplir les conditions de ressources.

> Propriétaire bailleur :

  • ANAH prend à sa charge 25% du montant des travaux, avec un plafond de 15000€ et 187,50€ par m2. Vous pourrez bénéficier d’avantages fiscaux, soit 30 à 60% de déduction fiscale sur les revenus fonciers. Par contre, vous devrez mettre votre logement en location pendant 9 ans et louer à des personnes dont les ressources sont inférieures au plafond défini.

Les foyers les plus modestes pourront cumuler d’autres aides pour les aider à mener à bien ces travaux. Rapprochez-vous de l’ANAH en les contactant au 0 820 15 15 15 ou en visitant leur site www.anah.fr.

3/ Le prêt à taux zéro

Le PTZ est un prêt très avantageux dans les aides pour agrandir une maison (car exonéré d’intérêt) est reconduit jusqu’au 31 décembre 2021. Il porte sur les dépenses des travaux liés à la rénovation énergétique et la diminution des consommations d’énergie de votre logement ancien. Depuis 2019, les logements de plus de 2 ans sont dorénavant éligibles à ce dispositif. Auparavant, il était réservé aux logements construits avant 1990.

Les projets qui peuvent être soutenus sont :

  • L’isolation de la toiture, des murs et menuiseries
  • L’installation d’un nouveau chauffage plus performant
  • L’installation d’un chauffe-eau solaire
  • Chantier permettant d’augmenter le niveau de performance du logement

Le montant du prêt éco-PTZ peut aller jusqu’à 30000 €. Le remboursement se fait sur une période de 10 ans maximum. L’éco-PTZ est soumis à condition de ressources. Il ne concerne plus seulement la résidence principale et est désormais accessible aux logements occupés comme résidence secondaire ou bailleurs. Autre nouveauté depuis 2019, les travaux d’isolation des planchers bas seront également inclus. Pour les revenus les plus modestes, il pourra être cumulé au crédit d’impôt CITE ou les aides de l’ANAH.

4/ Le crédit d’impôt parmi les aides pour agrandir une maison

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, CITE, comme son nom l’indique est un dispositif fiscal réservé aux travaux favorisant l’amélioration énergétique. Le crédit d’impôt peut être sollicité par les locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit pour rénover leur habitation principale. Il pourra s’agir d’un agrandissement de maison à condition qu’il favorise l’amélioration énergétique du logement.

Ce crédit d’impôt interviendra par exemple sur les travaux d’isolation de la toiture ou sur l’achat d’un appareil de chauffage performant. Les dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt sont les suivantes : les dépenses pour économie d’énergie (chaudières à condensation, à micro-cogénération gaz et les appareils de régulation du chauffage), pour l’isolation thermique (matériaux pour l’isolation des murs donnant sur l’extérieur, des toitures, des planchers bas, des parois vitrées, des volets isolants, des portes d’entrée donnant sur l’extérieur), et pour la production d’énergie renouvelable (chauffe-eau solaire ou thermodynamiques, éoliennes domestiques, bornes de recharge des voitures électriques).

Le montant des travaux permettant de profiter du crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 €pour un couple. Chaque personne supplémentaire constituant le foyer rajoutera une majoration de 400€ au montant initial. Le logement doit avoir plus de 2 ans et être la résidence principale. Le montant du CITE couvre 30% des travaux effectués. Ces derniers devront être effectués par un professionnel RGE.

Ce crédit d’impôt sera transformé en prime en janvier 2020. Par contre, à partir de 2019, les fenêtres et le chauffage au fioul ne seront plus pris en charge.

5/ Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE)

Les certificats d’économie d’énergie sont une disposition mise en place par l’État pour inciter les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul, carburants, GPL …) à proposer à leurs clients une aide pour la réalisation de leurs travaux d’économie d’énergie. Ces fournisseurs d’énergie doivent respecter leurs objectifs sur 3 ans. En cas d’échec, ils seront pénalisés financièrement par les pouvoirs publics. Pour éviter ce désagrément, ils proposent donc aux particuliers, comme aux entreprises, aux propriétaires bailleurs ou aux collectivités, des aides financières sous forme de primes, bons d’achat, remise ou subvention. Ils peuvent également accorder une aide technique pour réaliser un diagnostic du logement.

Ces travaux devront être réalisés par un professionnel qualifié RGE. Ils pourront porter sur le remplacement des fenêtres, l’achat d’un appareil de chauffage performant et écologique, l’installation d’un chauffe-eau solaire, l’amélioration de l’isolation… Les conditions d’obtention de ce dispositif sont répertoriées sur le site du Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie.

6/ Les aides des collectivités locales

Pour la prise en charge d’une partie de vos travaux d’amélioration de votre habitat, vous pourrez également vous tourner vers le Conseil Régional et le Conseil Général. Ces aides interviennent en complément de l’ANAH et autres aides étatiques.

Pour bénéficier de ces aides, vous devrez saisir un dossier auprès du service référent dans votre région. Des techniciens peuvent se déplacer à votre domicile pour constater l’ampleur des travaux à effectuer. Ils feront le point avec vous sur les améliorations à apporter à votre logement.

La Région pourra également prendre en charge le financement du diagnostic énergétique.

Afin d’inciter les propriétaires à réaliser les travaux de rénovation de leur logement, certaines villes ont mis en place un dispositif d’exonération de taxe foncière, dans le cas de rénovation importante en rapport avec le développement durable et les économies d’énergie.

7/ Les artisans RGE & les aides pour agrandir une maison

Choisir un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est la garantie de se faire accompagner par un professionnel du bâtiment pour la réalisation de ses travaux d’économie d’énergie. Il pourra vous guider, vous conseiller sur les dispositifs disponibles auxquels vous êtes éligibles. Cette certification a été mise en place en 2014 et vous certifie de faire appel à des artisans formés et compétents.

Vous pourrez trouver des artisans RGE dans tous les corps d’état concernés par l’économie d’énergie : isolation, chauffage, fenêtre, menuiserie, énergie renouvelable…

Afin de bénéficier de ces aides, l’État vous oblige à faire appel à ces professionnels reconnus et qualifiés. Ils seront nécessaires pour obtenir :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique – CITE
  • L’éco-PTZ
  • Les certificats d’énergie

Les artisans RGE vous permettront également de bénéficier d’un taux de TVA réduit sur l’achat du matériel et sur la main d’œuvre. Cela fait partie de toutes les aides pour agrandir une maison en toute quiétude.

 

Déposez votre dossier de crédit immobilier pour évaluer votre projet ; un courtier Artemis Courtage va vous guider et consolider votre dossier auprès des banques.

les aides pour agrandir une maison

 

Guide : quelles sont les aides pour agrandir une maison
Artemis Courtage, votre courtier en crédit immobilier

Concernant les travaux de votre logement, nous vous invitons également à lire :
Guide : les obligations légales pour une extension de maison en 7 étapes

 

 

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.