Avis clients (707) Artemis Courtage 4.8/5
01 85 731 777Communication locale
Menu

Les coups de pouce à la rénovation accessibles en 2019

Publié le 8/07/2019, dans Guides du Crédit Immobilier

 

Fiche pratique : Les coups de pouce à la rénovation accessibles en 2019


 

Plusieurs aides à la rénovation énergétique du logement existent et peuvent être cumulées. Certaines d’entre-elles devraient être remaniées dès l’an prochain. Voici, pour l’heure, les dispositifs dont les propriétaires peuvent bénéficier cette année.

 

1/ Crédit d’impôt : entre 15 et 50% du coût des travaux de rénovation énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), valable jusqu’au 31 décembre 2019, permet de déduire de ses impôts entre 15 et 50% des dépenses selon les travaux réalisés (matériel d’isolation thermique, équipement de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant avec une source d’énergie renouvelable….). En 2019, certaines dépenses ont été ajoutées dans la liste comme l’installation de chaudières à très haute performance énergétique n’utilisant pas le fioul, les travaux de remplacement des fenêtres (parois vitrées en remplacement de simple vitrage) ou encore les frais de pose pour l’installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable. Le montant des dépenses est plafonné à 8 000 euros pour une personne seule (16 000 euros pour un couple), majoré de 400 euros par personne à charge.

En pratique : Plusieurs conditions sont nécessaires pour en bénéficier : la résidence principale doit être achevée depuis plus de deux ans et les travaux doivent être réalisés par un professionnel « reconnu garant de l’environnement » (RGE). A partir de l’an prochain, cette aide sera transformée en prime.

2/ Isolation, chauffage : Une prime pouvant aller jusqu’à 4 000 euros

Remanié en 2019, le dispositif « Coup de pouce économie d’énergie » aide à financer ses travaux d’isolation (combles, toiture, planchers bas) ou de remplacement d’une chaudière au charbon, au fioul ou au gaz (autres qu’à condensation) par un équipement utilisant des énergies renouvelables. Cette prime, qui peut être demandée jusqu’au 31 décembre 2020, est versée par les vendeurs signataires de la charte « Coup de pouce économie d’énergie ».

Si tous les ménages peuvent en bénéficier, les montants de primes attribués sont différenciés selon leurs niveaux de ressources. Elle atteint, par exemple, 2 500 euros pour le remplacement d’une vieille chaudière ou 20 euros/m2 pour l’isolation des planchers. Ces montants sont portés respectivement à 4 000 euros et 30 euros/m2 pour les ménages dont les revenus annuels ne dépassent pas certains plafonds. Cette prime est versée par virement, par chèque ou elle est déduite de la facture globale.

En pratique : Avant d’exécuter ses travaux, il fait sélectionner l’un des signataires de la charte « Coup de pouce économie d’énergie ». Ils doivent également être réalisés par un professionnel « RGE ».

3/ Eco-PTZ : remanié depuis le 1er juillet

Prorogé jusqu’au 31 décembre 2021, l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer des travaux de rénovation sans payer d’intérêts. Il s’adresse à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, sans conditions de ressources. Jusqu’à présent, il était réservé aux logements construits avant 1990. Depuis le 1er juillet 2019, l’éco-PTZ a été étendu à tous les logements achevés depuis plus de deux ans.

Pour en bénéficier, il faut réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement comme l’isolation (toiture, murs, fenêtres ou planchers bas) ou l’installation d’un chauffage ou de production d’eau chaude utilisant des énergies renouvelables. Ces derniers doivent être réalisés par un artisan « RGE ». Le montant de ce prêt varie selon la nature des travaux. Il peut atteindre entre 10 000 et 30 000 euros et la durée de remboursement est de 15 ans.

En pratique : Une vingtaine d’établissement de crédits ont signé une convention avec l’État. Le souscripteur a trois ans pour effectuer ses travaux dès l’émission de l’offre de prêt. Lorsqu’ils sont achevés, il doit transmettre à sa banque le formulaire accompagné des factures justifiant que les travaux ont été réalisés.

4/ Rénovation énergétique : des subventions versées sous conditions

L’Agence nationale pour l’habitat (Anah) accompagne également les propriétaires qui réalisent des travaux dans leur résidence principale. Ce dernier doit être achevé depuis plus de 15 ans et les rénovations doivent permettre de faire un gain énergétique d’au moins 25%. Le programme « Habiter mieux sérénité » finance entre 35 et 50% du coût des travaux hors taxes, dans la limite comprise entre 7 0000 et 10 000 euros. A cela s’ajoute une prime d’un montant pouvant aller jusqu’à 2 000 euros. La subvention « Habiter mieux agilité », mise en place pour les maisons individuelles, permet de financer entre 35 et 50% du coût des travaux (dans la limite de 7 000 et 10 000 euros) pour l’isolation des murs, le changement de la chaudière et l’isolation des combles.

En pratique : Il fait contacter l’Anah avant d’engager les travaux. Ces subventions sont distribuées sous conditions de ressources. Par exemple, une famille de quatre personnes vivant en Ile-de-France y a accès si ses revenus sont inférieurs à 51 289 euros par an.

 

Les coups de pouce à la rénovation accessibles en 2019

 

 

 

 

Ludovic Huzieux
Associé fondateur 

Fiche pratique : Les coups de pouce à la rénovation accessibles en 2019
Artemis Courtage, votre courtier en crédit immobilier

 

 

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.