Avis clients (707) Artemis Courtage 4.8/5
01 85 731 777Communication locale
Menu

Les français et la propriété immobilière en 2019

Publié le 20/02/2019, dans Guides du Crédit Immobilier, News

 

Étude : Les français et la propriété immobilière en 2019


Étude, réalisée par Opinion Way, pour le compte de Artemis Courtage.

Dans un contexte de l’émergence d’une économie privilégiant l’usage sur la propriété, nous voulions analyser si le rapport des Français face à la propriété immobilière était remis en cause et si leur comportement lors d’un projet immobilier avait évolué : financement, freins à l’achat, connaissance des réglementations, assurances …

 

Les français et la propriété immobilière en 2019

 

> Vous pouvez télécharger l’étude complète ici :

Les francais et la propriete immobiliere en 2019

 

Cet article vous présente une synthèse de l’étude avec les points suivants :

1/ Les principales conclusions de l’étude
2/ Extrait « les moyens d’acquisitions préférés des français »
3/ Extrait « le rapport des français à la propriété immobilière »
4/ Extrait « la préférence du crédit face au loyer »
5/ Extrait « les modalités de souscriptions à un emprunt immobilier »
6/ Extrait « les services des courtiers en crédit immobilier intéressent une majorité des français »

 

1/ Principales conclusions de l’étude sur les français et la propriété immobilière en 2019 :

 

  • L’achat est la solution d’acquisition préférée pour le logement principal (76%), même si un Français sur cinq exprime une préférence pour la location (20%)
  • 75% des Français considèrent que la propriété immobilière est un objectif de vie à atteindre
  • L’attachement des Français à la propriété immobilière se nourrit de leur préférence pour le fait de payer un crédit plutôt qu’un loyer (71%)
  • 83% des sondés qui ne sont pas propriétaires évoquent leur revenu comme un obstacle important pour envisager l’acquisition d’un bien immobilier
  • 34% déclarent que la récente mise en place du prélèvement à la source est un obstacle important
  • 73% des sondés qui aspirent à devenir propriétaire déclarent qu’ils effectueraient un comparatif entre les offres de plusieurs banques
  • 81% des emprunteurs ont souscrit une assurance emprunteur dans l’établissement qui leur a accordé le crédit
  • Seuls 12% des personnes qui ont souscrit une assurance emprunteur ont profité des évolutions réglementaires pour changer d’établissement
  • Les services d’un courtier en crédit immobilier intéressent plus d’un Français sur deux (53%)

 

2/ Extrait « les moyens d’acquisitions préférés des Français »

Alors que l’on observe de nouvelles formes de consommation émerger, les Français demeurent attachés à la propriété, notamment immobilière.

Malgré un foisonnement des innovations commerciales, l’achat direct demeure le mode d’acquisition favori des Français pour la plupart des biens de consommation. Cela est particulièrement vrai pour les biens d’équipement, comme un équipement informatique (90%), un vélo (81%) ou une voiture (76%).

L’achat direct reste également la solution préférée pour le logement principal (76%), même si un Français sur cinq exprime une préférence pour la location (20%).

Les moyens d’acquisition préférés du logement principal

 

En revanche, la location reste le moyen préféré des Français pour accéder à un logement de vacances (80%).

 

3/ Extrait « le rapport des Français à la propriété immobilière »

La propriété immobilière est toujours un repère fondamental pour les Français

89% des Français considèrent qu’il est essentiel ou au moins important d’être propriétaire de son logement, 51% considérant que c’est essentiel.

L’importance de la propriété immobilière

 

Une proportion équivalente des Français sont d’ailleurs propriétaires ou aspirent à l’être (89%). Dans le détail, 58% des Français sont propriétaires de leur résidence principale, tandis que 76% de ceux qui ne le sont pas déclarent qu’ils aimeraient le devenir.

  • 89% des 25-34 ans et des personnes âgées de 35 ans et plus considèrent qu’il s’agit d’une priorité, alors que les jeunes âgés de 18 à 24 ans, qui n’ont pas encore tous commencé à construire leur vie d’adulte, sont moins nombreux à considérer que la propriété immobilière est essentielle ou importante (69%).
  • Les personnes appartenant aux catégories socioprofessionnelles aisées accordent une importance légèrement supérieure à la propriété immobilière par rapport aux personnes appartenant aux catégories populaires : respectivement 52% et 46% considèrent qu’être propriétaire de son logement est une chose essentielle.

Les Français considèrent que la propriété immobilière est un objectif de vie à atteindre (75%).

88% estiment que cela constitue la première étape de la constitution d’un patrimoine et qu’il s’agit en effet d’un investissement financier intéressant (85%).

  • Ils voient également dans le fait de devenir propriétaire une garantie d’indépendance (86%), voire une sécurité en cas de problème comme une période de chômage ou une maladie (84%).
  • Plus expérimentées, 92% des personnes âgées de 65 ans et plus considèrent qu’être propriétaire de son logement constitue une sécurité en cas de problèmes (contre 72% des jeunes âgés de 18 à 24 ans).
  • Seuls 47% Français perçoivent la propriété et les responsabilités qu’elle implique comme une source d’ennui. Ressenti en revanche particulièrement prégnant chez les 18-24 ans, 60% d’entre eux considèrent qu’être propriétaire est avant tout une source d’ennui.

Les freins à la propriété immobilière sont liés principalement à des aspects financiers et professionnels.

83% des sondés qui ne sont pas propriétaires évoquent leur revenu comme un obstacle important pour envisager l’acquisition d’un bien immobilier, 65% citent leur situation professionnelle, 60% déclarent également que leur âge ou leur situation familiale (50%) peuvent être un obstacle important pour devenir propriétaires.

En revanche, seuls 34% déclarent que la récente mise en place du prélèvement à la source est un obstacle important.

  • Les personnes appartenant aux catégories populaires et qui ne sont pas propriétaires ont le sentiment de faire face à des obstacles plus prégnants et plus nombreux : 88% évoquent leurs revenus (contre 76% des personnes appartenant aux catégories socioprofessionnelles aisées qui ne sont pas propriétaires), 68% leur situation professionnelle (contre 56%).
  • Si une majorité des plus jeunes ont le sentiment que leur âge est un obstacle (73% des 18 à 24 ans), cela est encore plus fort pour les personnes âgées de 50 ans et plus (82%).

 

4/ Extrait « la préférence pour le crédit face au loyer »

Leur attachement à la propriété immobilière se nourrit de leur préférence pour le fait de payer un crédit plutôt qu’un loyer : 71% trouvent que payer un crédit est plus intéressant, contre 9% pour un loyer.

Cela peut toutefois être lié à leur sentiment que la situation financière actuelle, marquée par des taux interbancaires peu élevés, est favorable pour emprunter (63%).

La préférence pour le crédit face au loyer

 

Les personnes dont le foyer dispose d’un revenu mensuel d’au moins 2 000 euros affichent une préférence pour le crédit (79% contre 62% des personnes au revenu moins élevé).

 

5/ Extrait « les modalités de souscriptions à un emprunt immobilier »

Les personnes qui aspirent à devenir propriétaires souhaitent faire preuve de rigueur dans leur projet : 73% d’entre elles déclarent qu’elles effectueraient un comparatif entre les offres de plusieurs banques avant de se lancer.

Les personnes propriétaires témoignent d’une réalité moins nette : seule une légère majorité a effectué cette démarche avant d’acheter leur logement (57%). 

comparaison entre les banques avant de prendre un crédit - Propriétaires

 

Alors que 79% des Français propriétaires ont souscrit un crédit immobilier pour réaliser une acquisition, la quasi-totalité d’entre eux ont également souscrit une assurance emprunteur pour couvrir leur emprunt (93%).

Les changements d’assurance emprunteurs sont peu fréquents, du fait d’une connaissance limitée des évolutions règlementaires.

Alors que les évolutions règlementaires visent à faire en sorte que l’offre d’assurance emprunteur soit la plus large possible, la plupart des emprunteurs ont souscrit cette assurance dans l’établissement qui leur a accordé le crédit (81%). De plus, seuls 12% des personnes qui ont souscrit une assurance emprunteur ont profité des évolutions réglementaires pour changer d’établissement.

  • Une majorité des Français savent que la législation portant sur les assurances emprunteurs couvrant les crédits immobiliers a évolué (57%). Cependant, moins d’un tiers connaissent le contenu de la loi Hamon ou de l’amendement Bourquin en la matière (29%).
  • Les personnes les plus au fait des évolutions règlementaires sont celles appartenant aux catégories socioprofessionnelles aisées (63% contre 49% des personnes appartenant aux catégories populaires) et celles qui possèdent leur résidence principale (68% contre 47% des locataires).

 

6/ Extrait « les services des courtiers en crédit immobilier intéressent une majorité des Français »

Les services d’un courtier en crédit immobilier intéressent plus d’un Français sur deux, 53% déclarent qu’ils pourraient faire appel à eux s’ils voulaient acquérir un bien immobilier.

Les raisons de recourir à un courtier en crédit immobilier

 

La principale raison pour ce faire est le cœur de leur fonction : trouver les meilleures offres de crédit immobilier pour réaliser l’acquisition du bien en question (62%). Une partie des Français indiquent également qu’ils pourraient avoir recours aux services d’un courtier en prêt immobilier pour la phase d’obtention du crédit, que ce soit la construction de leur dossier (30%) ou l’estimation de leurs capacités financière (25%).

  • Les personnes dont le foyer dispose d’un revenu mensuel d’au moins 2 000 euros seraient davantage intéressées par les services d’un courtier en crédit immobilier : 60% pourraient y avoir recours s’ils voulaient acheter un bien, contre 47% des personnes aux revenus moins élevés.
  • Les personnes appartenant aux catégories socioprofessionnelles aisées sont plus nombreuses que les personnes appartenant aux catégories populaires à citer la recherche des meilleures offres de crédit comme raison de faire appel à un courtier en immobilier (67% contre 60%).

 


 

 

 

Étude, réalisée par Opinion Way, pour le compte de Artemis Courtage.

L’enquête a été réalisée les 23 et 24 janvier 2019 par l’institut OpinionWay auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Méthodologie de l’étude « Les français et la propriété immobilière en 2019 »

  • L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence
  • Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview)
  • Cible : 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus
  • Durée du terrain: du 23 au 24 janvier 2019
  • OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 2025

 

Votre contact relation media pour Artemis Courtage :

Laëtitia Baudon
01 44 50 58 79
06 16 39 76 88
Laetitia.Baudon (at) shan.fr


Étude : Les français et la propriété immobilière en 2019
Artemis Courtage, votre courtier en crédit immobilier

 

Les français et la propriété immobilière en 2019

 

 

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.