MA DEMANDE DE PRÊT Icon arrow

RETOUR AUX ACTUALITÉS

LIMITER LES RISQUES LIÉS AUX CRÉDITS POUR LES MÉNAGES

risques-liés-au-crédit

Édito : « Limiter les risques liés aux crédits pour les ménages »


 La recommandation du HCSF

Depuis quelques semaines, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) estime qu'un risque pèse sur les crédits immobiliers dans l'Hexagone. Pour éviter certaines dérives, il préconise donc aux banques de veiller à ce que le taux d'effort des ménages, soit la partie de leurs revenus consacrée au remboursement, n'excède pas 33 % lors de l'octroi du prêt. Cette bonne pratique évite aux ménages de se retrouver endettés. Selon l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, 28 % des emprunteurs présenteraient actuellement un taux supérieur à 35 %.

 

La durée des crédits bientôt limitée ?

Autre rappel à l'ordre : limiter la durée des crédits, notamment ceux de très longues durées. Il recommande ainsi aux banques de ne pas commercialiser des emprunts de plus de 25 ans (excepté pour une part limitée de prêts). Pour faciliter l'accès au crédit des ménages les plus modestes, ces dernières acceptent, en effet, d'accorder des prêts sur 25, 30 ou même sur 35 ans à des taux très attractifs. Néanmoins, il faut rappeler que les emprunts de très longues durées impliquent des frais élevés pour les ménages, même si les taux sont actuellement très bas. Ils comportent également un risque en cas de revente rapide sachant que, durant les premières années du crédit, l'emprunteur rembourse surtout des intérêts.

Ces différentes mises en garde du HCSF pourraient entraîner, dans les mois qui viennent, un resserrement des conditions de prêts pour les particuliers.

Les taux de crédit immobilier continuent de baisser

Ludovic Huzieux
Associé fondateur