Avis clients (707) Artemis Courtage 4.8/5
01 85 731 777Communication locale
Menu

Loyers : dans quelle ville étudiante vaut-il mieux habiter ?

Publié le 23/08/2019, dans Guides du Crédit Immobilier

 

Les vacances n’ont été qu’un court répit pour les heureux néo-bacheliers. Ils vont devoir reprendre le chemin de la faculté ou d’un autre établissement et pour certains s’atteler à rechercher un hébergement à moindre coût. Selon les communes qu’ils ciblent, ce projet est loin d’être une sinécure !

L’exception parisienne

Un hébergement coûteux

Se Loger a révélé pour le compte de BFM Immo une carte de France des loyers dans les 10 plus grandes villes étudiantes. Une première information suscite forcément notre intérêt même si elle ne demeure pas surprenante pour les observateurs qui connaissent les contrastes de prix entre la capitale et la province. A Paris, il faut débourser en moyenne la bagatelle de 32,2 euros le mètre carré soit plus de 800 euros pour un studio de 25 mètres carré, ce qui convenons-le, constitue une surface raisonnable mais n’est pas non plus un luxe réservé aux seuls étudiants nantis dans l’Hexagone.

Des quartiers aux caractéristiques bien variées

Pour des considérations de proximité ou le souhait de profiter d’un environnement confortable, vous pouvez faire une croix sur la petite et grande couronne et aspirer absolument à résider à Paris. Les options qui s’offrent à vous ? Les loyers aux alentours d’Oberkampf sont abordables et c’est un coin dynamique, où beaucoup de jeunes aiment se retrouver. Il y a également Belleville, réputé pour ses divers restaurants chinois, où les loyers restent relativement accessibles. Si votre budget vous le permet, des quartiers “bobo” peuvent attiser votre curiosité à l’instar de Montorgueil. Les intellectuels quant à eux doivent mettre le cap sur le quartier latin, où la vie nocturne n’est pas en reste !

Les loyers en province

En province, il est moins nécessaire de mobiliser son épargne ou de compter sur des parents aux revenus aisés pour se loger dans les grandes villes étudiantes. Aucune des neuf autres communes qui apparaissent sur la carte ne présente un loyer qui excède 20 euros du mètre carré, soit 500 euros par mois. La deuxième information qui retient notre attention est la suivante : les trois villes qui suivent derrière Paris sont trois grandes métropoles à savoir Bordeaux, Lille et Lyon avec des loyers respectivement constatés de 18,6 – 18,2 et 18,1 euros par mètre carré. Marseille quant à elle est sensiblement plus loin, avant-dernière du classement avec un loyer moyen établi à 15,3 euros du mètre carré.

En Bretagne, les disparités peuvent être significatives entre de grandes communes étudiantes.

En effet, si un étudiant ne doit en moyenne s’acquitter que de 310 euros pour un 25 mètres carré à Brest, il dépense près de 418 euros pour accéder à un studio de la même surface à Rennes. Ille-et-Vilaine ou Finistère : si vous avez le choix entre ces deux destinations pour vos études supérieurs, vous savez à quel endroit vous pouvez réaliser quelques économies !

éco-PTZ collectif

Guide :  Rentrée 2019-2020 : quel loyer prévoir pour une location étudiante ?
Artemis Courtage, votre courtier en crédit immobilier

Les derniers dossiers

Artemis courtage met à votre disposition une équipe de professionnels dynamiques, disponibles, réactifs qui sauront vous accompagner dans votre projet immobilier.