MODULER OU REPORTER MES MENSUALITÉS DE CRÉDIT IMMOBILIER : EST-CE POSSIBLE ?

Certaines offres de prêt immobilier s’assortissent de conditions souples. Avec par exemple, la possibilité pour les clients emprunteurs reporter ou de moduler les mensualités du crédit immobilier, en cas d’imprévu ou de difficulté ponctuelle. Comment moduler ou reporter ces échéances ? Et en quoi est-ce un atout pour les clients emprunteurs ? Décryptage.

Mensualités d’un crédit immobilier : pourquoi rechercher une offre « souple » ?

Vous avez un projet d’achat de maison ou d’appartement et vous recherchez un financement immobilier ? Le taux affiché par les organismes bancaires n’est pas le seul critère à prendre en considération. 

Lorsque le contrat offre des conditions souples, c’est également un atout à considérer.

Les conditions générales et particulières qui figurent au contrat de prêt immobilier peuvent notamment indiquer la possibilité de :

  • Rachat partiel ou total anticipé à moindres frais,
  • Modulation à la baisse ou à la hausse des mensualités du crédit immobilier,
  • Report de tout ou partie des mensualités,
  • Modification de la durée initialement prévue du crédit, à la hausse ou à la baisse.

Un crédit immobilier est en effet souscrit pour une durée généralement longue, souvent comprise entre 15 et 25 ans. Or, chacun d’entre nous peut voir sa situation, professionnelle comme personnelle, considérablement changer d’une année à l’autre.

Par exemple, à la suite d’une promotion professionnelle assortie d’une augmentation de salaire, il peut être opportun de demander à moduler à la hausse le montant de ses mensualités de crédit immobilier, afin de réduire sa durée. Ce raccourcissement peut alors à terme, permettre de financer un tout autre projet tel que les études supérieures de ses enfants ou un investissement locatif.

Autre exemple, dans le cas d’un accident de la vie tel que la perte d’un emploi, il sera alors possible de suspendre les remboursements sur une durée définie, afin de libérer du pouvoir d’achat, le temps de rebondir.

Report de mensualités de crédit : comment cela fonctionne et quel est le coût ?

Si un report de mensualités de crédit est possible dans le cadre de votre emprunt immobilier, les modalités et les coûts seront directement mentionnés dans les conditions générales du contrat.

Afin d’être certain d’opter pour la meilleure offre de crédit, soyez plus particulièrement attentifs aux points suivants au moment de la négociation : 

  • Le délai de carence,
  • Le nombre de mensualités reportables, 
  • Les modalités de report.

Selon les établissements, il vous sera possible d’opter pour un à plusieurs reports des mensualités. 

De plus, très souvent, les établissements bancaires imposeront un délai de carence d’un à deux ans à partir de la signature du contrat. C’est seulement après ce délai que vous aurez la possibilité de faire jouer la clause de report.

Le contrat peut également prévoir le choix entre un report total (capital et intérêts) ou partiel (uniquement le capital, les intérêts courus continuant d’être remboursés), des mensualités. Autant d’opérations parfois gratuites, parfois payantes et dont le potentiel coût varie d’un établissement bancaire à l’autre. 

Tous les prêts immobiliers peuvent-ils bénéficier d’un report d’échéance ?

La réponse est non… Tous les contrats de prêt n’offrent pas la possibilité de report des mensualités. Seuls les prêts immobiliers classiques à taux fixes ou révisables peuvent donner lieu à un report d’échéance. 

En revanche, les prêts conventionnés tels que PAS (prêt à l’accession sociale), PEL (prêt épargne logement), ou encore PTZ (prêt à taux zéro), ne sont pas modulables.

Par ailleurs, n’oubliez pas que quelle que soit la modalité de report, vous devrez continuer à régler l’assurance. Une rupture de votre couverture en la matière entraînant systématiquement la caducité du contrat de prêt.

Toutefois, sachez que depuis la loi Lemoine du 1er juin 2022, vous avez désormais le droit de changer à tout moment et sans frais d’assurance de prêt immobilier. De quoi réduire sensiblement le coût global de votre crédit tout en bénéficiant de garanties équivalentes, voire supérieures dans certains cas. 

Report des mensualités d’un crédit immobilier : la négociation, un moment clé

Les possibilités de reporter, d’augmenter ou de diminuer les mensualités de son crédit immobilier ou bien encore de rembourser de manière anticipée la capital dû peuvent se négocier directement au moment du rendez-vous bancaire.

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) sont également négociables. Sachez, par ailleurs, que ces IRA sont plafonnées par la loi. Leur montant ne peut excéder 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé, à taux moyen du prêt, sans pouvoir dépasser 3% du capital restant dû avant le remboursement. 

Beaucoup de choses se jouent au moment de la négociation du crédit immobilier avec l’organisme prêteur.

Aussi, n’hésitez pas à vous faire assister d’un courtier en prêts immobiliers. Ce professionnel expert en financements saura vous conseiller en termes de montage et vous orienter vers le prêteur dont les offres sont les plus adaptées à votre profil.

Pour trouver un crédit immobilier sur-mesure, confiez votre recherche de financement aux experts d’Artémis Courtage. Et en cas de difficulté ponctuelle, pensez à la solution de rachat de crédit.